Search & Find
Accueil
Accueil   >   Fonctionnements discursifs et traduction

FDT


Présentation

Les recherches menées au sein de l’équipe Fonctionnements discursifs et Traduction (LiLPa-FDT), dans le cadre des trois axes définis ci-dessous, articulent théorie et pratique : toutes croisent les notions de discours et de genres ; toutes sont confrontées à la création et à l’exploitation de ressources informatisées (corpus, outils, programmes de traitement automatique) et toutes sont préoccupées de transmission (d’une langue vers l’autre, d’un domaine à l’autre).

Axe Discours

L’axe Discours est, historiquement, l’axe fondateur de l’équipe de recherche « Fonctionnements discursifs et Traduction » (originellement « Fonctionnements discursifs ») et comprend l’étude de phénomènes linguistiques aux deux niveaux du discours et du texte, appréhendés en synchronie et en diachronie.

Au niveau du discours, la recherche adopte le point de vue des normes socio-historiques régissant l’intercommunication, notamment telles qu’elles sont instituées par les genres discursifs. Les travaux portent ainsi sur des genres décrits pour eux-mêmes (histoire du fait divers, rhétorique du manuel inquisitorial, etc.), mais aussi sur la manière dont ces genres contraignent l’usage de la syntaxe (chaînes de référence, marqueurs de cohésion, etc.) et l’usage du lexique (noms d’humain, mots de la Grande Guerre, etc.).

Au niveau du texte, la recherche investit l’activité pragmatico-énonciative, le produit linguistique de cette activité et sa réception interprétative. L’étude de la polyphonie et de la création lexicale en contexte rejoint ici celle de la construction dynamique du sens et de la caractérisation stylistique des textes littéraires.

Transversalement, la cellule TAL de notre équipe contribue, pour cet axe, à la création de ressources textuelles (classification de textes multilingues, détection de thèmes, identification des mots nouveaux, traitement des équivalences traductionnelles) et au développement d’une linguistique de corpus (monolingues ou multilingues).

Mots clés : discours, syntaxe, sémantique, stylistique, énonciation, pragmatique, genres, corpus, TAL

Projets en cours

  • ALLuSIF – AnaLyse de la Lisibilité et SImplification pour le Français
  • DEMOCRAT – DEscription et MOdélisation des Chaînes de Référence : outils pour l’Annotation de corpus (en diachronie et en langues comparées) et le Traitement automatique
  • LOGOSCOPE – Veille et ressource néologique
  • NHUMA – Noms d’Humains


Axe Variation

L’axe Variation comprend des recherches qui portent sur les différents aspects de la variation interne aux langues et aux discours : diachronique, diatopique (géographique), diastratique (social), diaphasique (liée aux registres), diamésique (liée aux et variations d’usage et aux modes de représentation entre oral et écrit).

Spécifiquement variationniste, l’étude approfondie de la représentation de variétés de l’oral dans les textes écrits pose le problème des conditions de passage de l’oral à l’écrit. Cette recherche, menée dans l’espace anglophone englobant de nombreuses variétés orales de l’anglais parlé en Europe, en Amérique du Nord, en Afrique, en Asie du Sud-Est, décrit et théorise les stratégies discursives mises en œuvre lors de la construction, par la langue écrite, de la représentation de ces variétés orales. Elle nécessite la constitution d’un corpus étendu de textes littéraires mis en forme pour un traitement automatisé.

Toujours dans le domaine de l’anglais, la variation socio-phonétique, et plus particulièrement la variation dialectale et phonétique de l’anglais parlé dans le « Black Country » (région de Birmingham), en Écosse et en Irlande du Nord, est étudiée du point de vue de l’impact, sur les fonctionnements discursifs, des changements linguistiques liés d’une part à l’environnement phonologique ou phonétique, d’autre part  à des facteurs sociaux (âge, sexe, classe sociale, etc.).

Enfin, les travaux sur l’évolution du lexique et de la syntaxe, ainsi que l’innovation linguistique, inscrits dans l’axe Discours, sont également concernés par les différents types de variation, diachronique, diatopique et diastratique, ainsi qu’à un autre niveau, par la variation graphique lorsqu’il n’existe pas de système orthographique normalisé. C’est, par exemple, le cas de l’alsacien qui, dans le cadre de cet axe, fait l’objet de la création de ressources informatisées (cellule TAL) qui seront accessibles aux spécialistes de cette langue régionale.

Mots clés : variation, variétés, représentation, phonétique, phonologie, discursif, genres, corpus, TAL

Projets en cours

  • Français de nos régions – Grande enquête sur le français de nos régions
  • REPRÉSENTATIONS – Représentations discursives de variétés orales à l'écrit dans le texte littéraire de l'espace anglophone
  • RESTAURE – RESsources informatisées et Traitement AUtomatique pour les langues REgionales (ANR)


Axe Traduction

L’axe Traduction, en développement au sein de l’équipe, couvre une grande partie du champ des recherches en traductologie, de la traduction littéraire à la traduction pragmatique, jusqu’aux marges de la Terminologie (discipline en pleine expansion), tout en incluant une réflexion méta-théorique. Deux grandes orientations, l’une empirique et analytique, l’autre appliquée et outillée, le définissent :

- l’étude, au moyen de la linguistique contrastive, des phénomènes récurrents qui se produisent lors de la traduction des textes. Ces études, qui visent à mettre au jour le fonctionnement des systèmes linguistiques mis en regard (allemand :: français ; anglais :: français ; suédois :: anglais :: français) dans le cadre d’analyses discursives, s’intéressent également, d’un point de vue traductologique et stylistique, aux processus mêmes de traduction prenant pour corpus différents genres de textes, littéraires et pragmatiques. Parallèlement, on s’interroge, dans une perspective épistémologique, sur le discours théorique lui-même et les concepts utilisés.

- la création d’outils de traduction par la cellule TAL, incluant la création de logiciels de TA et la constitution de corpus bilingues et multilingues, parallèles et comparables, ainsi que leur classification automatique – ce qui permet la formation de sous-corpus comparables thématiquement homogènes. Ces ressources sont ensuite utilisées pour l’extraction de lexiques bilingues de termes utiles à la traduction pragmatique (dite aussi « spécialisée »).

L’axe Traduction se distingue aussi en tant qu’observatoire essentiel des phénomènes abordés dans les deux autres axes : contrastif par nature, en effet, le point de vue de la traduction renforce la conscience et donc l’observation des particularités variationnelles, discursives et textuelles, dans leur dimension culturelle propre.

Mots clés : traduction, linguistique contrastive, traductologie, théorie, discursif, genres, corpus, TAL

Membres du bureau

  • Delphine BERNHARD : suivi des projets, mise à jour du site Web
  • Christophe GÉRARD : organisation des séminaires
  • Anissa HAMZA : représentation des doctorants
  • Catherine PAULIN : coordination du bureau et de l'équipe
  • Thierry REVOL : suivi des masters adossés à l'équipe, gestion des formations
  • Catherine SCHNEDECKER : gestion des finances, suivi des doctorants

Investissements Avenir
Université de Strasbourg

Flux RSS

Du 26 septembre 2017 au 31 décembre 2017
Du 9 novembre 2017 au 10 novembre 2017
Strasbourg

Flux RSS

avril 7 2017

Interview de Julie Glikman sur recherche.unistra.fr