Search & Find
Accueil
Accueil   >   Fonctionnements discursifs et traduction   >   Projets   >   Projets en cours   >   Veille et ressource néologique

LOGOSCOPE - Veille et ressource néologique

Description du projet

Le Logoscope est un outil d’observation linguistique semi-automatisé qui scrute les sites internet de la presse francophone à la recherche de néologismes.

Les néologismes collectés, librement accessibles en ligne à tout utilisateur, sont ce qu’on peut appeler les néologismes « publics », soit tous ceux que les médias portent à la connaissance d’un public de masse, par opposition à ceux qui intéressent exclusivement une communauté de spécialistes. Sont donc exclus certains domaines de la néologie, comme les innovations de type littéraire (en poésie, dans les essais, etc.) ou les terminologies scientifiques et techniques (en aéronautique, biologie, etc.).

L’objectif pratique du Logoscope consiste ainsi à produire une ressource dynamique propre à servir de fonds empirique à différentes communautés des SHS ainsi qu’aux professions où le langage tient une place importante ou dominante, comme le journalisme, la lexicographie ou encore la traduction, pour la dimension multilingue du projet. Par exemple, pour les sciences sociales, disposer de ressources journalières et cumulées (à moyen et long terme) sur les néologismes « publics » constitue un mode d'accès particulièrement intéressant pour étudier la doxa et son évolution. En effet, les néologismes servant à désigner de nouvelles réalités matérielles, mais aussi conceptuelles, il n'est pas rare qu’ils indiquent un changement des connaissances et des représentations collectives, que celles-ci soient d'ordre sociétal (jeunisme, discrimination positive), politique (noniste, Françafrique, lepénisation des esprits) ou encore économique (re-localisation, flexisécurité).

Par ailleurs, le Logoscope entend bien entendu répondre aux exigences empiriques des lexicographes, des historiens de la langue et, en général, des linguistes. Il s'inscrit ainsi dans la lignée des Matériaux pour l’histoire du vocabulaire français, initiés par Bernard Quemada, mais sans se limiter aux occasionnalismes (travaillisme, ustensilé, féminaire, etc.) et aux premières attestations des mots nouveaux : il a vocation à informer sur leur éventuelle adoption progressive par les locuteurs de la langue en question (comme pipole, impacter, dirigisme, etc.). Ce souci diachronique correspond à notre souhait de produire des ressources qui profitent à l’historien de la langue.

Au-delà, ce projet entend rassembler un matériau empirique destiné à la recherche en linguistique, pour la morphologie certes, mais surtout pour un autre secteur du langage, aussi peu exploré qu’essentiel : celui des conditions discursives et textuelles de la création lexicale. Cette direction de recherche est primordiale : notre savoir sur la morphologie de la langue et la connaissance typologique de la formation des mots doit être complété par une description des conditions de production et de réception des néologismes, dans la mesure où il n’y a jamais de création lexicale hors-texte ni en dehors d’une situation concrète de communication, où les genres de discours « fixent les règles » du comportement linguistique et en particulier celles de la création lexicale. Or, justement, pour étudier ce secteur la communauté scientifique ne dispose pas encore de données suffisamment nombreuses et précises (prise en compte des normes de genre textuel, de la thématique du texte, de la localisation textuelle du néologisme, etc.).

Participants

Responsables du projet :

Membres du projet :

Financement

  • Initiative d'Excellence (IdEx), Université de Strasbourg, 2012-2015.
  • DGLFLF (Délégation générale à la langue française et aux langues de France) depuis 2015.

Démonstration en ligne

http://logoscope.unistra.fr/

Ailleurs sur le Web

Présentations

  • Christophe Gérard (2016) « Le Logoscope : un observatoire de l’innovation lexicale en français contemporain, processus et utilisations », Trier Universität, Trèves, 30 juin 2016.
  • Christophe Gérard (2016) « Le Logoscope : principes, processus et utilisations », Universitat Pompeu Fabra, Barcelone, 13 juillet 2016. [PDF]

Publications scientifiques


Investissements Avenir
Université de Strasbourg

Flux RSS

Le 12 mai 2017
De 15h00 à 18h00
Salle 4402, Le Patio

Flux RSS